Tous engagés dans nos métiers au service du public avec fierté !

Les services au public recouvrent notamment : Finances publiques, Douanes, CCRF, INSEE, Education nationale, Défense, Collectivités territoriales, Conseil général, Conseil régional, Services des eaux (publics ou privés), Préfecture, DDASS, Pompes funèbres (publiques ou privées), SDIS, Offices publics de l'habitat, Police nationale, Justice, Hôpitaux, EHPAD, Institut médico-éducatif...

vendredi 20 juin 2014

Appel à la grève le 24 juin 2014 dans les services judiciaires

NEGOCIATIONS STATUTAIRES SUSPENDUES !



Après trois semaines de discussions le constat est sévère, l'administration n'est pas en mesure de proposer un projet statutaire global et cohérent pour les greffiers et les greffiers en chef.

Dans une attitude technocratique, la Fonction Publique s'oppose à la volonté de la direction des services judiciaires de faire évoluer favorablement nos statuts (par exemple : création d'un 3ème grade sommital à la place du statut d'emploi pour les greffiers, réduction du nombre d'emplois dans les grades sommitaux pour les greffiers et les greffiers en chef,) et bloque ainsi totalement la situation.

La CFDT affirme qu'il est impossible de travailler correctement sur les missions afférentes au nouveau statut d'emploi des greffiers sans connaître le nombre de greffiers qui seraient concernés.

La CFDT affirme que le nouveau statut d'emploi coûterait plus cher en gestion que la création du 3ème grade dans le corps des greffiers, évoqué plus haut.

Le terme du cadre des négociations a été fixé à fin juin. Dans ces conditions comment l'engagement de la ministre peut-il être respecté ? Il devient déraisonnable de discuter sur les grilles et les reclassements vu le peu de temps qu'il nous reste, sauf à supposer que l'administration propose immédiatement un projet écrit et cohérent.

Les négociations engagées ne peuvent nous satisfaire compte tenu tant de l'absence de réponses concrètes à nos questions, que des documents utiles pour entamer une vraie négociation.

Nous n'avons toujours pas été destinataires de la part de l'administration de grilles ou de tableaux de reclassement, du montant de l'enveloppe ni des éléments de revalorisation du cadre indemnitaire des corps communs (adjoints administratifs, adjoints techniques et secrétaires administratifs).

Comment le directeur des services judiciaires peut-il envisager, dans le cadre d'un « Tour de France » (du 23 juin au 10 juillet), venir présenter la réforme alors que les discussions sont suspendues et les éléments essentiels inconnus ???

La CFDT invite tous les personnels à exprimer localement leur mécontentement à chaque étape de ce « Tour de France ».

D'ores et déjà avec l'UNSA-SJ et SGDF-FO, la CFDT appelle à la grève LE MARDI 24 JUIN 2014.

POUR ETRE ENTENDUS, LA MOBILISATION DOIT ETRE MAXIMALE !!

La CFDT sur l'intranet : http://intranet.justice.gouv.fr/syndicats/cfdt-interco/accueil.htm



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire